Diaporama de la cathédrale

Nos réalisations :

 

Depuis que nous existons, chaque génération a travaillé à maintenir ce patrimoine, laissant ainsi son empreinte.


Genèse de l'association :

  • Le 4 mars 1941 le clocher de la Cathédrale est abattu par un orage. Les travaux de réfection ont été entrepris à l'initiative d'un comité de restauration lequel, par souscription en pleine guerre, a obtenu, en dons des Bazadais, 50 % du montant total des travaux.
  • En 1946, le comité de restauration se transforme en Association des Amis de la Cathédrale, sous l'impulsion du Docteur Marcel Martin, maire de la ville et du Chanoine Boyer, Archiprêtre, le Comte Arnaud de Pontac étant élu président. Les statuts de la nouvelle association relèvent de la loi 1901 et sont déposés à la sous-préfecture de Langon le 7 mai 1946 (J.O. du 27I05I1946).
  • En 1948, l'orgue de Wenner subit diverses modifications apportées par M. Robert Boisseau, facteur d'orgues à Poitiers.
  • Le 18 septembre 1960, un spectacle Son et Lumière est donné à la Cathédrale "Vingt siècles d'actualités bazadaises". Le texte d'introduction est de François Mauriac. Lu par l'auteur, il a été enregistré.
  • En 1963,  la maison Bodet de Trémentines (Maine et Loire) procède à l'électrification des cloches. 
  • 1967-1968, Olivier de Pontac, nouveau président, lance une étude sur la réfection des orgues.
  • En 1974, Pierre Coudroy de Lille, Historien, découvre dans la cathédrale un tableau de Zurbaran (don de la famille Péreire). Le tableau est restauré et mis en dépot au musée municipal de Bazas.
  • En 1979, une souscription est lancée pour la construction d'un nouvel orgue.
  • De 1981 à 1983, M. Chauvin, facteur d'orgues à Dax, conçoit l'instrument, Alain Farbos réalise son buffet qui sera peint par l'Archiprêtre Noël dans une couleur vive telle qu'à l'origine. Il sera inauguré par André Isoir, organiste de l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris, le 30 septembre 1983.
  • En 1986, la charpente et la couverture de la grande nef sont rénovées. Les portes des 3 portails sont nettoyées et teintées. Certains vitraux reçoivent des grilles de protection neuves.
  • En 1988, à l'initiative de l'association et de la municipalité, une fenêtre ogivale située dans le bas-côté sud a été rouverte. Elle a été garnie d'un vitrail clair à motif losangé.
  • En 1991, un livret sur l'histoire et l'architecture de la cathédrale a été édité.
  • De 1989 à 2007, l’association n’a cessé de dénoncer les dégâts causés par de magnifiques mais fatidiques feux d’artifice tirés trop près de la cathédrale. Vitraux fragilisés, apparition de trous… En 2008 la mairie a commencé les premiers travaux de consolidation.
  • En 2009, une présentation de la statuaire des tympans des 3 portails a été mise en place.
  • En 2011, l'un des membres de l'association a édité un très beau livre sur les vitraux.